Et probablement fin... On arrive fin février (fin de ce thème proposé par Anne-Laure Jacquart) et je n'ai pas eu le courage d'aller un soir en ville chercher des éclairages intéressants... Il faut dire qu'il fait un temps de chien.

D'ailleurs, pour cette série de photos, je suis sortie deux fois dans le noir et le froid. Avec mon trépied, le déclencheur que viens de me donner mon père pour que ça ne bouge pas, toute seule sur un des ponts qui passent au dessus de la gare de triage près de chez mes parents. Enfin, pas vraiment toute seule si on compte le nombre de voitures qui passaient entre mon sujet et moi ! Je suis donc sortie une première fois le soir, première photo avec une grande ouverture, mais du coup, ce qui est derrière n’est pas net, normal. Deuxième essai avec une faible ouverture, pour que l’ensemble soit net. Du coup, je tente 30 secondes. Soyons fous, on est là pour apprendre. Que c’est long trente secondes. On ne se rend pas compte au chaud dans son canapé. Mince, je n’ai pas choisi le bon manteau et je n’ai pas pris les mitaines… Mais, qu’est ce que j’entends ? Une voiture ? Oh… Non... Il reste 7 secondes… 6, 5… Argh, la camionnette. Et là, l’appareil qui réfléchit encore pendant 30 secondes, encore plus longues que les précédentes. J’ai froid. Mais je recommence. Sans les traînées blanchâtres, la photo serait superbe. Cette fois, c’est une voiture dans l’autre sens. Un jolie ligne rouge sur ma belle photo. Trop de voitures. Tant pis, je rentre, trop froid.

Sauf que je la veux cette belle photo avec les flares (effets de rayons, encore un nouveau mot appris pour l’occasion), sans les traces de voitures. 6h40 le lendemain matin. Je m’habille direct et j’y retourne (avec gros manteau et mitaines, maline). Cette fois, la nuit portant conseils, je me mets en mode B (bulb), c'est-à-dire que la photo se prend le temps que j’appuie sur le bouton, j’arrêterai au passage d’une voiture. Ca marche ! Au bout de 25 secondes, une voiture arrive, je lâche et c’est parfait. Enfin, moi, je trouve parfait. En tout cas, elle valait ces efforts.

 

Du coup, j’ai proposé deux photos.

 

H - Photo exploitant une source de lumière directionnelle qui vous “en met plein les mirettes" : phare de véhicule, projecteur… et/ou montrant un effet de rayon (voire de flare).

gare de triage d 600

 

Vitesse : 13 secondes ; F : 22 ; ISO : 320

J - Photo “lumineuse” exploitant des jeux de reflet, si possible liés à l'eau : soleil couchant se reflétant dans une flaque, couleur d’une enseigne renvoyée par le bitume mouillé etc…

gare de triage b 600

Vitesse : 3 secondes ; F : 5 ; ISO : 320